Londres_F_vrier_2010__45_

         Qu’on se le dise: on ne va pas à Londres pour bien manger… Non, non, à Londres… comment dire… c’est beurk, c’est caca, c’est dégueu. Même leurs adorables cupcakes sont  positivement écoeurants. Seul le petit déjeuner est acceptable et encore, on va éviter de parler de notre voisin de table qui, tous les matins, se délectait d’une assiette de flageolets (heu il mangeait les légumes hein, pas l’assiette!)! Pour le coup, la nourriture fast-foodesque nous a parue délicieuse.
         
          Si à Londres on se nourrit très mal, par contre on y fait d’ENORMES progrès en anglais. Mon vocabulaire ... clic ... s’est ainsi enrichi de deux phrases: “Aune maï bedroum, zeu dor of poweur ize kapoup.”et “ waire ize zeu toiletttt?”. Pour le reste, Fifillàmoi se débrouillait très bien.

         Ce voyage m’a aussi prouvé, s’il le fallait, que Fifillàmoi et Doudou tiennent encore un peu à ma petite personne: ils auraient pu, très très facilement, me perdre dans les méandres de la ville. C’est grâce à leur sens de l’orientation
(et un peu au plan qu’ils détenaient quand même), que je suis de nouveau parmi vous!

          Allez hop, fini le blabatage: voici une p’tit’vidéo récapitulatrice. Ne cherchez pas les noms des parcs, monuments etc., il n’y en a aucun: “j’ai la mémoire qui flanche, j’me souviens plus très bien”… Ah si, quand même, il y a eu, entre autre, cette boutique décorée de centaines de vieilles machines à coudre, big-ben, le musée de Madame Tussauds et le magasin Harolds… Pour le reste allez voir ICI vous y aurez tous les noms voulus.

     Je terminerai cet article en ayant une pensée émue pour fifillàmoi: son regard, lorsque, au restaurant français, la serveuse lui a annoncé qu’il ne restait plus de steak, restera à jamais gravé dans ma mémoire360